more from
Coyote Records

Dieu est un Yankee

by Dtrack

supported by
FrankPoule
FrankPoule thumbnail
FrankPoule D-track c'est un des artistes de la scène hip-hop les plus créatifs, libres et sympa que tu puisses connaître. À écouter ce matin avec tes crêpes. Full sirop dans mes oreilles.
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $9.99 CAD  or more

     

  • Compact Disc (CD) + Digital Album

    Album physique de 'Dieu est un Yankee' de D-Track

    Includes unlimited streaming of Dieu est un Yankee via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 7 days
    Purchasable with gift card

      $12 CAD or more 

     

1.
OK 02:44
Des fois j’ai l’impression qu’la vie est trop lourde C’est pour ça j’ai que j’veux faire d’la musique feel good, Ok C’est D-Track, bonjour Salam Aley Koum J’rappais avant Bandcamp pis Facebook Ok Ça c’est pour tous les promoteurs qui nous bookent Pour mes fans qui mettent ma musique en boucle Ok J’connais des gens qui ont tout eu cuit dans la bouche Mais en matière d’émotions sont banqueroute, Ok Chu pas le genre à rouler un joint de kush Mais si tu me l’passes, j’prends peut-être une couple de puff ok Moi chu plutôt allongé expresso double Si j’ai pas mon café, café le matin j’boude ok Tu travailles moins sur ton art que sur ton look Tes rimes ont besoin de beaucoup de Photoshop Ok Ce que tu représentes j’en ai rien à foutre Es-tu au moins capable d’avoir un bon flow qui tient la route, Ok moi ça fait Ça fait woot woot La police fait woot woot Le beat fait woot woot Pis la foule a fait woot woot Pour ce track j’avais pas trouvé d’titre So j’ai laissé allé mon inspiration ok J’préfère donner de l’attention à ma fille Que de donner ma fille pour avoir de l’attention ok Ça fait longtemps que j’ai pas eu d’jour pédagogique Le dimanche je bosse, chu pas le genre qui chôme ok J’ai toujours fait ça classe comme un cours de physique Juste pour ça j’mérite d’avoir une exemption J’ai toujours voulu monter seul avec ma clique Chu pas le fils de ou l’fils d’un Franc-Maçon Ok Des fois ça fait bizarre dans les partys d’famille Quand j’leur dis qu’le rap, c’est ma profession Ok Ce qui fait chier dans c’maudit monde capitaliste C’est qu’on t’juge pour ton nombre de possessions OK Tu dois avoir un fuckin problème auditif Écoute mon salaire c’est de vivre de ma passion ok À tous ceux qui questionne mes origines Fait juste te rappeler qu’la scène c’est mon domicile Ok J’ai pas l’goût d’rabaisser mon niveau d’rimes Juste pour plaire à un public plus imbécile Ok J’rock une scène comme si c’était une scène de crime C’est avec ma plume que l’Colonel Mustard j’ai kill, Ok Si on connecte humainement c’est magnifique Mets tes mains dans les airs même si t’as pas d’anti sudorifique, Ok
2.
Si tu touches à mon goudron J’te cogne ton califourchon Promenades dans mon Fourgon GM Harrison Ford, magazine Forbes Matt Damon Bourne sittin on the top des billboard Tortue ninja dans mes égouts Grand slam Babe Ruth Fuck you pay me Nas, Big et Jay Z Hippi, hippi, hippie yay yeah Agent FBI ou agent de la CIA Venu mitrailler le poulailler GI venu maitriser le Djihad Ou combattre les triades Tom Hanks qui neutralise les pirates Nouveau visage Maybelline maquillage Oh lord ! j’pense que Jesus Christ porte des Levis Dieu est un yankee Dieu est un yankee Dieu est un yankee God is american ! Monsieur Pillsbury Passe à Steph Curry On m’tire dessus Mais les projectiles font que m’effleurer Les méchants m’fascinent Sylvester Staline Scarface caïd We the best comme Dj Kalid Basket Balin Arabie Saoudite Wu-Tang Shaolin Pis le reste on s’en câline Tu ferais bien d’pas nous écoeurer On connaît le bien le mal, l’amour pis la haine-RA J’électro-Chuck-Norris les terroristes La guerre est érotique Burger patriotique, Le ciel un panorama Commandité par Nike Oh Lord j’pense la Nasa est controlé par Jesus Christ Oh god vient les yankees Le sourire de Bush pis les mains pleines Abraham dans la Lincoln Des bills pour les Clinton Pour construire les pipelines Passe le ballon à Scottie Pippen Dans le cratère on va faire des piscines La terre entière we pimpin Demande toi pas c’est qui le king du building Quand j’étais kid j’aimais le M Grâce au McDo j’ai compris l’alphabet Élevé à la WWF J’préférais le fake bien avant le vrai Vrai, touchdown J’ai appris les chiffres grâce football Si ça fait pas d’cach, ça fait pas d’sens Nick tes arguments, moi mon gun blow NRA, Kevin Cosner Évangile selon Paul Walker C’pour le père et le fisc C’pour le bien d’la République Uncle Sam peut parler en pesos Uncle Sam peut marcher sur les autres Uncle peut marcher sur les eaux Pis remplacer les aigles par des drones Les US of A pourront jamais crever T’as beau rêver Ses navires sont trop heavy Get le money pis le cash pis dites Alléluia ! Pour le Coke pis la Bud Le peace et le love Pour le métal et pour Metallica Pour Family guy Faut que j’envoi mes respects à mon bouddha
3.
J’fume pas Mais si t’as un pack, moi peut-être te quêter une clop C’est pour mes fumeurs occasionnels Qui disent qu’ils fument pas Mais si t’as un pack, moi peut-être te quêter une clop, C’est pour mes fumeurs occasionnels Qui disent que qui disent que qui disent que C’est pour mes fumeurs occasionnels Qui disent que qui disent que qui disent que C’est pour mes fumeurs occasionnels qui disent que chu j’pas le genre qui fume Que ça soit des Indiennes ou des Americans Mais quand les cigarettes se passent dans les ères communes J’ai souvent le goût d’en avoir comme une Ça m’tortille, le feeling est persistant J’en demande une, peu importe les avertissements C’est peut-être un problème que j’devrais faire face Mais juste avant j’veux faire le Français sur une terrasse Chu pas un fumeur pour vrai chu juste un visiteur J’commence juste à fumer après 18H Avant ça j’me questionne sur qu’est-ce ça m’donne Huh, huh, pis j’hais l’haleine que ça m’donne, so J’traîne chewing gum, Trident le paquet bleu si ça s’passe dans l’cypher, j’en prend pas plus que deux Le cendrier se paye ma tête Les vrais fumeurs m’haïssent la tête Quand j’en quête une avec un 25 cent Pendant qu’il pleut des mégots sur le trottoir J’me fais à croire qu’la prochaine smoke sera pour un autre soir Tu sais que (hook) Jacques Brel a fade out Avant d’avoir fêté ses cinquante Les publicités sur les pack sont convaincantes Mais dans un moment musical j’allume une gitane Supposé que Zidane s’en allume une à la mi-temps Je l’ai vu sur la couverture du Paris-Match C’est une dédicace aux vrais fumeurs qui ont l’esprit charitable L’autre jour j’ai acheté un pack Pis j’ai fait la bêtise de l’cacher dans la remise dans l’fond d’ma boîte à outil J’ai fait une récidive de plus belle Je mis l’pack à la poubelle Mais le pack est revenu en vie comme la poupée Anabelle J’ai essayé de me sauver Mais j’avais pu de souffle, j’arrivais pu à courir, mama ! All I need is one clop ! Pas un packet qui va m’faire fumer non stop ! Mais quand le poids du monde est lourd J’veux alléger la vibe avec la boucane de velours Que j’sois sur un patio ou dans lobby d’un casino J’demande aux vrais fumeur si y’en aurait pas une autre Après j’prends une pause Ce sera pour la prochaine occasion J’dis que j’peux arrêter pendant des saisons Pour l’instant j’ai pas les dents jaunes Pas besoin d’patch pas besoin d’intervention C’est tout vrai, pas d’filtre dans cette chanson J’dis que j’fume pas, j’vis peut-être dans un mensonge (hook)
4.
Think Big 03:50
C’est vraiment pas j’me pense smatte Comme un marin j’pense large J’veux explorer comme Cousteau Pendant qu’le monde est too stone Pendant qu’tu fais pas grand chose J’ai des idées grandioses J’chante The world is yours ! Comme Nas en ninety four ! Appelle-moi Julie Payette J’ai des idées Star Trek J’ai des idées sur l’cloud Qui m’font oublier mon repas su’l poêle J’vois des paysages d’Asie J’me vois à Tour Eiffel à Paris J’chante que j’reviens à Cali Comme Notorious BIG Think big sti Avec mon air de New York Mon love pour les couronnes Avec ma paire de Jordan J’serai dans l’espace comme Houston Chu pas né pour un petit pain Ch’pas né pour être un ti clin J’pense que y’a rien qui m’freine J’pense que y’a rien qui m’rewind J’habite pas dans une mansion Mais ma vision est spacieuse J’ai pas l’argent des Kardashian J’ai des rimes riches sur chaque verse À l’école j’étais le plus petit des rangs Maintenant j’fais parti des grands J’ai passé mon examen brillamment C’est pour ça que j’ai le sourire d’un diamant Maman J’passe à la TV Sur le show des nouvelles à midi J’serai un peu partout comme le wifi sur le large comme un bateau Greenpeace I’m a get the money rien à foutre Payer pour l’école de ma fille ça nous coute L’argent ça l’apparaît comme pouf comme ça J’pense large tout l’monde veut du loose comme ça Think big sti Avec mon linge qui très loose Pis mon fétiche des grosses marques Chu peut-être marqué au fer rouge Par Adidas pis Air Max Mais c’est écrit comme un tatouage Que l’monde est à toi ! J’rêve de boire du champagne Juste pour étancher ma soif, yeah Dans ma région natale on m’appelle big Parce que ces rappeurs, ils sont pas ma ligue John Lennon m’a dit qu’il faut que j’imagine Ton cerveau est magique comme une machine Mon studio est peut-être petit comme une cabine Son son est large comme l’orchestre symphonique Chu philarmonique quand j’feel harmonique Mes statuts Facebook sont su’l fil à Monique Ça va comme ça J’adore quand ma fille m’appelle papa ! Si ton beat est wack bin je l’en prends pas Tu veux que j’freestyle mais ça m’tente pas ! J’y vais droit devant Longtemps j’chantais Kraft Dinner d’Lisa Leblanc Là j’ai l’estomac un peu bedonnant Quand j’mange du poisson il m’faut un verre de blanc On devrait mettre sur un treadmill Parce que des rimes phat j’en fais mille J’aurais jamais cru que ma mine Pourrait faire manger ma famille J’vous laisserai juste des miettes au buffet J’me su’ pogné la femme la plus fresh Moi partir avant la race humaine Parce que mon appétit tyrannosaure est cruel Maman J’men vais faire une tournée Mais j’vais revenir pour mai Pis j’serai jamais paumé Mon sourire est chromé I’m a get the money rien à foutre Payer pour notre appartement ça nous coute L’argent ça l’apparaît comme pouf comme ça J’pense large tout l’monde veut du loose comme ça
5.
Tu vas bientôt être un daddy, daddy, daddy Tu vas bientôt être un daddy, daddy, daddy Tu vas bientôt être un daddy, Tu vas avoir un flow de plus, plus, plus, plus Ça m’a frappé comme une météorite Ça m’a chamboulé mon orbite Le résultat du test est positif J’recheck une 2e fois sur le dispositif C’est clair et net chu paternel C’est l’genre de shit qui demeure éternel C’était providentiel Un jour tu vas être père, yo c’est écrit dans l’ciel J’vais mettre au monde un mignon So j’m’intéresse au manuel de biberons So pour moi c’est fini le street cred J’magasine au IKEA le weekend Pop, pop, chu papa MC Mais j’pourrai toujours pop, pop les MC Pis même si demain j’serai pas su’l même beat J’serai toujours le même gars qui rock le même beat Ça fait cardio-poussette Mon kid va bientôt sortir d’une éprouvette C’est cool Chu pas le genre qui rouspète C’est vers cette nouvelle vie que j’fais mon « two-step » J’peinture ma chambre bleu ciel Ma blonde dit qu’il reste environ deux semaines J’me prépare mentalement au moment ultime Où pour me réveiller j’serai tout l’temps su’l Tim Tu vas bientôt être un daddy, daddy, daddy Tu vas bientôt être un daddy, daddy, daddy Tu vas bientôt être un daddy, Tu vas avoir un flow de plus, plus, plus, plus Toé, oh toé V’la pas long su’l turn up, t’étais donc cloué Oh boy, oh boy Pour toi l’affaire d’être pops c’était vraiment un bouée Là tu vas bientôt être un daddy Sûrement l’meilleur du monde, juste comme everybody Savent se l’dire entre les bijoux les câlins Juste pour aller get le cob pour le mois prochain Jeune dada, pour qui les poupous jaunes sont inodores Papa, mama se sont fait bless Neuf mois après une game de hot dog Baby dos lisse comme un dauphin Qui chante de l’opéra quand y’a trop faim Contenant Snuggly, heureux avec du lait pis sa mama yank 50 couches semaines, fois 52, ça fait 2006 pour la première année eazy V’la le calcul précis, pour le traitement princier
6.
J’sais pas si tu sais mais y’a des fous sur la planète Qui contrôlent la bombe, qui contrôlent la manette Des superpuissances qui s’lancent des flammèches Dis-toi qui a pas juste à Malibu qu’on est en alerte Les States sont juste à côté Pis y’a toujours un cave qui sait pas shooter Ma belle communauté pourrait s’faire toucher À pourrait s’faire shooter À peut pas s’faire bouger On est dans l’milieu d’un problème qui a l’air sans issu C’est qui l’méchant là-dedans ça l’air ambigu Les States ont l’air en contrôle de leurs artifices Mais si ils manquent ils pourraient accrocher nos édifices J’veux pas servir de sacrifice pour des caves qui s’bombent le torse Pour des caves qui rêvent d’être les boss du monde Ça arrive des erreurs dans des temps d’panique Comme ça arrive que des pros du basket ils ratent la cible J’veux dire J’ai peur que Kim Jung fasse un airball Que Donald Trump fasse un airball J’ai peur que Kim Jung fasse un airball Montréal pourrait bin se retrouver sur leur trajectoire J’ai peur que Kim Jung fasse un airball Que Donald Trump fasse un airball J’ai peur que Jung fasse un airball Gatineau pourrait bin se retrouver sur leur trajectoire (Sam Faye) J’suis précis quand la partie commence Sur le terrain d’basket, yeah c’est Sam qui commande Le ballon je le malmène J’fais le tour du monde comme l’équipe de Harlem Attention quand mes gars shootent c’est pour viser dans l’mille 2, 3 points qui passent par dessus l’équipe adverse Si t’as un problème on devrait s’parler face-à-face Ou on devrait régler ça sur un terrain d’basket Quand je m’approche du panier ça fait boom shakakalak Ça fait longtemps que j’ai des moves à la Shaq attaque Ce que j’veux c’est gagner j’ai l’esprit compétitif J’me pratique le soir sur le toit d’un édifice J’fais des give and go J’bloque la défense, j’fais des pick and roll Avec mes Nike Air Flight, j’fais des funky dunk Ça fait du gros bruit ça réveille le monde qui dorme J’amène la chance comme KD Chu magique comme Johnson dans les eighties Dans la clé j’me déplace comme le Yéti Si tu parles de défaite c’est qu’tu racontes des bêtises On vise l’excellence Statistiques : excellentes Check la technique et les compétences Quand j’vois les dirigeants qui shootent j’ai peur des conséquences J’veux dire J’ai peur que Kim Jung fasse un airball Que Donald Trump fasse un airball J’ai peur que Kim Jung fasse un airball J’ai peur que Trump fasse un airball J’ai peur que Kim Jung fasse un airball Que Donald Trump fasse un airball J’ai peur que Kim Jung fasse un airball Le Québec- pourrait bin se retrouver sur leur trajectoire
7.
J’me rappelle quand j’avais ma tête dans l’catalogue de Sears Il m’fallait à tout prix ce gadget, j’avais pas peur d’le dire Pour y arriver j’aurais certainement brisé ma tirelire Une fois que j’ai eu mon appareil jaune j’étais pu capable de le fuir C’était moi dans l’fond de l’autobus Qui écoutait à fond le nouveau son d’Notorious J’me promenais de bus en bus, sur du Busta-a Bus ou sur du Busta Flex Sur un loop de DMX pour oublier mon ex, next À chacun sa drogue dure à chaque sa névrose Moi ma drogue dure jusqu’à ce que mes headphones explosent Kool Shen dans mon acouphène Paris, Brooklyn, Rick Rubin, Beastie Boys got ya body movin À force d’écouter les classiques de Lauryn J’pense que chu devenu aussi sourd que Beethoven On me demandait à quoi tu penses mon rêveur Dans mes pensées j’criais Wu-Tang Forever Booba, Ali on fait de moi un lunatique Watch me bump du Joey Badass en défiant une éclipse Chu plongé dans mon mix que mon ami m’a donné T’as beau vouloir me klaxonner Chu dans mon monde Panasonic J’me rappelle des files du HMV au Boxing day Quand Mos Def était pas connu sous l’nom de Yassin Bay J’étais plongeur au Nickles J’allais jusqu’à écouter mon walkman pendant mes pauses J’étudiais les techniques comme un fanatique J’analysais Muzion pour art Dramatik Mon cœur faisait des battements pour les 4 temps J’aurais skippé mes cours pour l’école du Micro d’argent J’ai abimé mes Nike À force de faire des kilomètres avec du Killer Mike ou sur l’album d’Aquemini Les fourmis dans mes pieds avec John the Wolfe Ou avec The Roots j’aurais escaladé le mont Fugees Quand j’ai soufflé mes bougies à mes 16 J’ai eu le nouveau 2pac pis le nouveau Mase Le tape a disparu du case J’pense qu’il rôde à quelque part dans un cimetière J’souhaite un paradis pour la cassette près du bon dieu Depuis que le mp3 a tout takeover Dans le mien y’a Wyclef, Saian Supa dans l’top des palmarès J’me sentais number one sur du KRS Snoop Dogg sur mon mini boom box Mon appareil sur ma tête comme une couronne Chu un OG jusqu'au Jour J Stock dans mon époque comme Ricardo Troji, toi même tu sais Chu dans mon walkman jaune Chu dans mon walkman jaune Chu dans mon walkman jaune Chu dans mon walkman jaune Jusqu’à ce que ma batterie me lâche Chu dans mon walkman jaune Chu dans mon walkman jaune Chu dans mon walkman jaune Chu dans mon walkman jaune Jusqu’à ce que ma batterie me lâche
8.
Des stars qui font du bacon Des stars qui rendent légumes Des stars sur toutes les postes Qui prennent contrôle de ta Schedule Des stars qui s’dénudent sur une île aux Bermudes Pour la prochaine édition de Sports Illustrated Des stars qui cuisinent Qui font des recettes Vigan Des stars dans des véhicules Toyota, Ford, Prius Des stars qui vendent des bidules Des stars qui s’bidonnent À chaque fois que j’prends ma manette pis que j’pitonne Des stars qui s’vénèrent Des stars qui font du plein-air Qui partent à la recherche de l’abominable homme des neiges Des stars plein les manchettes Des stars qui sont pompettes Des stars qui prennent contrôle de ton antenne Ma télé c’est une galaxie Donne-moi du Véro, donne-moi du Véro Donne-moi du Véro pis du Guillaume Lemay Thivierge Des stars dans ton système Des stars du star système Des stars sortis du Web Pis des stars full vintage Des stars dans ta cataracte Des stars adorables Une star de TVA devenue une star de Radio-Can Des stars qui nous nourrissent Des stars qui font les touristes Qu’on accueille à bras ouvert comme des moines Bouddhistes Des stars qui sont branchés Des stars qui sont en shape Qui ont les dents plus blanches que tout l’mois d’janvier Des stars qui font les acteurs Des stars qui font les farceurs Des gala d’stars, des galas à tous les quarts d’heure Des stars qui sont big, des stars qui sont larges Des stars qui sont vides Mais qui remplissent tout plein d’salles Des stars qui placotent Des stars qui rapportent Des stars qui ont la cote Des stars qui viennent de la pop Des stars dans des lofts Des stars qui rénovent Des stars sur tous les postes Pis sur tous les télescopes ! Des stars qui sont des vedettes Des stars qui ont des amourettes Des stars qui s’prennent contre leur ex Pis qui sèment la controverse Des talk-show, quiz Des tas de showcase Des amas de stars qui font des tas de show-biz Des stars toutes les saisons Des stars qui ont raison Qui t’envoyent chier au nom d’la liberté d’expression Des stars qui sont in Des stars qui sont out Des stars has been qui prennent contrôle de ton couch
9.
Chimie, chimie ya, chimie yo, chimie yo J’préférais mes classes de chimie avant de celles d’économie So voici mes procédures pour tous les Heisenberg Qui veulent apprendre à faire des verses J’te break it down comme des molécules Premièrement faut la culture Va faire un peu d’études Connaître les rappeurs qui étaient là avant c’est bon le futur Connais les Nas, RUN DM, Les NTM Étudie les pour que leurs raps soient dans ton ADN Ou bien dans tes gênes Quand qu’tu connais la recette pis les ingrédients À toi de prendre une éprouvette pis de prendre les bons instruments Que t’écrive sur un téléphone Ou sur du papier Parfois les bonnes idées s’envolent faut surtout pas s’éparpiller Ensuite il faut des mots d’qualité c’est prioritaire Des fois quand chu stock, j’demande du stock au Petit Robert Prend les mots à bon essiens, mélange bien les éléments Si tu manipules mal les mots, t’es pas intéressant Fait des expériences dans des laboratoire Ton studio pis les open mics sont tes labs oratoires So j’travaille fort all night Parce que trouver la bonne formule peut être un vrai casse tête Ça prend du temps en quantité Des idées en masse Présenter des mauvaises tracks peuvent t’exploser dans face Parfois c’est hard Parce que t’es pas payé dl’heure Mais c’est la passion qui pousse à extraire le parfum des fleurs J’ai vu des savants ne pas gagner reconnaissance Qui bossent depuis l’adolescence Au nom d’la science de l’underground Qui ont vu leur femme péter des plombs Parce que leur homme tournait en rond À chercher la rime à perfection À bosser comme un électron purr !! Mais finalement y’a rien qui explose Faut recommencer à zéro Creuser dans son cerveau, pis boire son Red Bull Mais si tu suis pas mal toutes ces directives Y’a des bonnes chances que tu sois comme moi Maître dans la chimie quand j’fais du chimie chimie Chimie, chimie, ya, semi yang, semi yin Docteur Miyagi te prépare des multi rimes Les atomes se déplacent, pis un gaz s’en dégage Faut garder l’équilibre tout en gardant l’PH Mili militant, milimitré à la seconde Chu un scientifique fou qui travaille pour ce bas monde Le courant s’accumule si on obtient les molécules Quand on mix alcool, drogue douce et solitude Mes théories je les prouvais Ça manque d’Aspect, la création est dans l’éprouvette Banque de sperme La formule est mathématique, chu assez rapide La thématique te dilapide, Patrick a la formule magique Ça chauffe dans l’atelier chu toujours prêt à prendre le risque Qu’on mélange fluor aluminium pis gaz de schiste Explosion de vérité, c’est ça qui fout qui nous sauve Étudie les possibilités, vas-y par déduction À chacun sa méthode mais faut bien connaître les bases Chu un boss avec les kick, les caisses claires et les basses Chacun sa façon, tous les chemins mènent à Rome J’amène un arôme, l’atome sent dix mille à la ronde Essai et erreur, garde rien qu’les meilleurs Tout est calculé, t’as rien qu’à reculer pour pas qu’la flamme t’effleure Le chimique détruit, demande à Monsieur Barette Pour faire pousser la plante faut connaître les racines carré
10.
Mitrovica 03:38
Pris entre le bien, pris entre le mal Pris entre la gauche, pris entre la droite Pris entre la Russie pis les États-Unis J’fais l’pont entre les deux sans jamais prendre de sursis Pris entre la ville, pis la banlieue Pris entre la science, pris entre le bon Dieu Pris entre la paix, pris entre la guérilla Pris entre l’amour, pis dans le choix du célibat Pris entre le crédit, pis la liberté Pris avec des remords, pris avec ma fierté Pris sur la terre ferme dans un élan de rêverie Pris au Kosovo en plein coeur de la Serbie Mitro, mitro, Mitrovica Mitro, mitro, Mitrovica Mitro, mitro, Mitrovica Mitro, mitro, Mitrovica Pris entre un arbre, pis entre l’écorce Pris dans le folklore pis la pression des modes Pris entre le taxi pis la voiture Pris entre le passé, pris avec le futur Pris dans la noirceur pis la clarté Pris sur le banc d’école pis le coin du quartier Pris entre les grandes joies pis les déceptions Pris dans un endroit où y’a mauvaise réception Pris entre la cigarette, pis ses angoisses Pris entre la vie d’adulte, pis l’enfant qui est en toi Pris entre les vacances, pis son emploi Pris dans sa résidence quand que j’veux voir des endroits Mitro, mitro, Mitrovica Mitro, mitro, Mitrovica Priso, priso, prisonnier Prisonnier de ses choix Hey hey hey chu tout l’temps sur la go J’fais tellement d’aller-retour J’sais pu vraiment c’est lequel mon pays Quand que j’reviens chez les miens on m’hait On m’reconnaît pas c’est là quj’ai fais mes premiers pas j’ai pu d’allégeance, à part à moi-même Dans mon quartier on me dit retourne d’où tu viens J’navigue sur les eaux du mal pis du bien Hey, hey, j’traverse les frontières Dans la noirceur ou la noirceur la plus clair Y’a une bataille entre ma tête pis mon cœur Y’a une bataille entre ma tête pis mes couilles Chu un Grand Corps Malade Tout l’temps tiraillé C’est l’malheur d’avoir des tonnes de visas J’traverse le pont à la droite pis à gauche Comme un citoyen de Mitrovica Mitro, mitro, mitrovica Mitro, mitro, mitrovica Priso, priso, prisonnier Prisonnier de ses visas
11.
Traffic jam 03:29
Bébé j’arrive, chu pogné sur Jarry Y’a du trafic jusqu’à rue Descarie Mon GPS me dit d’passer par l’est la majorité des rues ont l’air d’un Far West Y’a des nids-de-poule qui sont gigantesques Qui ont la même grandeur que le Grand-Canyon Encore pis encore des chantiers d’construction J’pense que les cols bleus sont en train de fumer leur cône Kossé, qui s’passe, ça pas vraiment vite mes deux bras au volant ont une écoeurantite Y’en a qui font aucune preuve de politesse Des conducteurs qui sont des australopithèques Middle finger dans les airs, l’autre main sur l’bras d’vitesse Les fenêtres baissées sur la métropolitaine J’cherche pour le stationnement l’plus proche Mais j’fais attention pour pas manquer mon stop, quand que chu dans’l Suis l’beat, suis la cadence Quand chu toujours pris sur la 40 Fait attention quand t’es sur la 30 Y’a des policiers qui donnent des amendes pis qui t’attendent Comme dit SP les rues sont animées Le gars dans l’angle mort c’est peut-être mon ennemi La rage au volant c’est la pire épidémie Ça nous transforme en loup-garou depuis l’début des nuits Ça fait smog, propane, climat humide, sens-unique Des voies plein d’voitures, le ciel qui m’illumine j’garde ça humble dans ma Mazda année 2008 Dans cette jungle d’automobile, moi je keep it huile Quand ça roule de pare choc à pare choc Quand c’est quasi bloqué sur chaque bloc Tu connais le stress d’arriver en retard à job Quand c’est le trafic jam à chaque stop, ou quand chu À chaque fois qu’chu stocké su’l pont Réflexe de bucheron, j’lâche des jurons J’fais rimer construction avec corruption Chu high sur les vapeurs d’la pollution j’cherche un passe-temps en pilotant J’freestyle sul tempo d’mes clignotants J’rêve de pouvoir partir au vent D’avoir un génie qui m’donne un tapis-volant le trafic est nocif à MTL Pas besoin d’avoir l’hélicoptère de LCN t’as beau avoir une mercedez ou la nouvelle BM À la fin on aurait du tous prendre la STM Mes pensées à ceux qui habitent pas sur l’île qui s’tapent le trafic tous les matins pour survivre Qui connaissent les noms d’rue pis les raccourcis I guess qu’un jour ou l’autre la route ça nous étourdit Y’a que des lumières rouges Y’a pas rien qui bouge So j’ai une Playlist sur mon Ipod Mais si j’aime pas ta chanson, je pèse stop ! Quand j’suis
12.
Si t’étais venu chez moi à la belle époque T’aurais entendu Miles Davis pis Duke Ellington John Coltrane, Stan Getz, Louis Armonstrong Y’avait des air de trompettes, des airs de trombones C’était mon père sur les consoles en plein contrôle de la radio Branchés sur les stations qui jouent du jazz yo ! Comme un piano peut faire mon père était low key Il faisait des grandes choses sans faire trop d’bruits Chu un peu comme son sosi c’est de là qu’vient mon humilité Il m’a dit qu’pour trouver la bonne fleur faut butiner Faut pas la piétiner, faut apprendre un peu à lui cuisiner Sur du Charlie Parker dans les hauts parleur Dans les moments de torpeur Mon père était lieutenant D’vant la guerre, j’connais des pères qui ont crissé leur camp/ Qui ont pris la poudre d’escampette Mais mon père i chantait Au volant d’sa banquette En revenant de faire les emplettes au Steinberg Dans l’temps mon père avait un Afro À l’époque où il pratiquait son barreau Quand j’y pense mon père a mis la barre haute J’pense qu’à kek part je l’ai sample Dans ses démarches pis ses tics Tu sais que c’est dans ma génétique Chu son image symétrique Dans sa manie de perdre ses lunettes dans les moments amnésiques Man j’espère avoir les mêmes moves que lui Etres aussi smooth que lui Etre aussi cool que lui Comme cette fois où y’a rien dit, quand les policiers m’ont ramené en pleine nuit J’ai souvent pensé qu’tous les pères ils sont comme lui Chu naif parce que j’sais qu’en ya plein qui ont fui Laissant l’foyer déconstruit J’ai mis mon nez dans ses disques Échantillonné Miles pour faire des remix Si mon père est un king, moi chu son Fresh Prince Parents just don’t understand comme dit Will Smith Devant mon rap américain il comprenait quedal Comprenait pas mon love pour le rap pis l’ breakdance J’pourrai jamais chaussé comme lui mais j’peux suivre ses pas Du Bee bop, au hip hop c’est juste une autre époque, c’est une histoire familiale mon père est un jazzman
13.
J’fixe la tapisserie qu’il y a sur les murs J’connais par cœur sa couleur pis son nombre de rayures Pendant qu’ma cafetière déborde J’ai comme un bris mécanique J’freeze à l’idée que j’pourrais faire ma prochaine crise de panique D-Track Armstrong J’devrais commencer l’nouvel album Mais j’dors comme un corps su’l monoxyde de carbone Chu parti dans les airs Parti dans mes rêves Parti sur une autre époque comme Marty McFly J’étais dans une voie lactée en train de voyager Même les extra-terrestres me voient rapper J’connais une multitude d’ovnis J’demeure un mystère des X-Files pour David Duchovny J’ferme mes yeux pis j’visualise Même aveugle, j’trouverais ma voie comme Andrea Bocceli Chu supa, supa Nova Donne-moi les manivelles d’une fusée c’est moi le chauffeur Moi mettre seulement une main su’l volant comme un show-off Mais on va trouver une autre planète où on show love Où on met les mains dans les airs comme dans un show rock Où les cailloux qui nous embêtent ont pas l’air grosses roches Dis pas qu’un lunatique ça pas grande vision Si j’ai le regard vide, c’est pour le remplir d’ambition Même si c’est le matin où j’écris des grosses lines Chu pas mal certain que c’est la lune qui me ghostwright, lunatique Revenir sur terre, revenir sur terre Après tant d’années c’est temps de revenir sur terre Chu un lunatique qui est parti su’l fly Après tant d’années c’est temps de revenir sur terre Bâtard, j’rentre dans l’char déjà en retard J’commence à regarder des deux bords Tellement je m’endors Devenir un homme fort c’est pas dans mes standards Ma mémoire est déficiente Malade comme un Grand Corps Corey Hart, mon middle name c’est vedge que l’criss D-Track a besoin d’mon verse mais chu pas prêt tout d’suite J’freestyle toute mes lines pendant que j’rec le shit Ma to-do-list peut attendre pendant qu’chu sur Netflix Pogné dans la Matrix Ce qui sort du boom-box c’est des codes binaires T’as les pieds sur terre moi j’moonwalk sur le sol lunaire Fou prod qui sortent du fil auxiliaire Lunatic shit, raw stupid extraordinaire J’ai pas envie de go low quand chu fuckin high Même si tu m’dis Vazimolo comme André Robitaille Laptop flow Rap d’ortho Auto safe sur mes beats parce que j’ai pas d’back-ups yo J’fais mon ghetto cool thug Mais chu un méga dude soft J’écoute tear the roof off dans ma Jetta rouge gorge Beau Dommage meets Mordecai Poétique comme Beaudelaire avec une Colt 45 Même si c’est le matin où j’écris des grosses lines Chu pas mal certain que c’est la lune qui me ghostwright, lunatique
14.
Ça fait comme une couple de semaine que j’avais déjà quitté la ville Avec ma valise, ma guitare, comme si j’étais Bob Dylan J’ai dit que j’serais back en novembre j’ai l’impression qu’on est en avril Tous les gens de l’aéroport ont juste le goût de quitter la file Y’avait des journées où mon réseau était vraiment messed up J’devais m’contenter d’une vieille photo de toi sur mon desktop J’ai l’goût de m’enfermer en dedans pour faire comme un ermite Qu’on s’effouaire ensemble su’l divan devant une série sur Netflix On débranchera notre téléphone, on fermera les portes On fera même notre propre cinéma, j’ai ma caméra T’inquiète j’ai pas perdu ma touch depuis ces années-là On jouera au Scrabble ou au Monopoly Comme si c’était une autre journée de pluie On ira au Hilton, si on fait une île j’serai ton Wilson J’ai jamais été super down avec les gardiens de prison Mais ce soir Unité 9 est supposé jouer à la télévision J’veux pas bouger d’un doigt, j’veux même pas dépenser aucun kilowatt J’veux juste chiller su’l sofa avec toi parce qu’on est trop bin dans la ouatte, what ! Y’arrive chu frustré par mes chums qui s’pointent pas la face à mes shows Mais c’est sans rancune moi itoo j’aimerais demeurer au chaud Me réfugier des sons de la ville pis d’sa cacophonie extérieure Quand c’est la saison des bulldozers, des drills pis des marteaux piqueurs Y’arrive qu’on s’chicane quand on fait le ménage, quand on fait la vaisselle Mais j’sais que l’amour ça rien avoir avec un vieux film de Freddy Prince J’étais tellement sur la route que chu en train de régurgiter du goudron Mais maintenant que chu back, on peut reconnecter nos deux électrons On ira au musée des beaux-arts, on ira dehors, Pour prendre un sorbet aux framboises On ira voir le nouveau Modovar ou fuck it on bougera pas ce vendredi soir On sera comme 2 sédentaires On fera notre abri nucléaire Fallait que je m’en aille à l’autre boute de la terre pour réaliser une affaire T’es le milieu de mon monde à quelque part t’es mon Nicaragua T’oubli jamais mon corps tu m’donnes le gout de chanter du Karkwa Tu connais mes peines, mes victoires, mes joies, mes rêves, mes désarrois Fuck être le king du rap pour être honnête chu déjà roi, what

credits

released April 5, 2019

license

all rights reserved

tags

If you like Dtrack, you may also like: